Actualités sur la société Alpine et les concessions
All information about the new Alpine company

Modérateurs : FARModérateurs, FARModérateur Nouvelle Alpine

Avatar du membre
par Manfred
#443427
"Toutefois, la situation de Renault est si critique que des fermetures de sites plus petits et moins emblématiques en France sont clairement envisagées. Le site Renault de Dieppe (Seine-Maritime), qui fabrique à toutes petites cadences l'Alpine (2.000 étaient prévues à peine cette année avant la pandémie, 400 personnes), les fonderies de Caudan en Bretagne (385 personnes), le petit site de mécanique de Choisy-le Roi (Val de Marne, 263 personnes), sont sur la sellette. Des réductions partielles d'activité pourraient aussi toucher l'énorme centre technique de Guyancourt (Yvelines, 10.800 personnes), au profit de centres d'ingénierie délocalisés et moins chers (Inde, Roumanie…)"
par Jérôme P.
#443444
Bonne idée d'avoir ouvert ce topic dédié, les inquiétudes peuvent être légitiment fondées : Résultats en demi-teinte avec l'lnternational qui n'a pas décollé, situation très pré-occupante du groupe Renault et aussi de tous ses partenaires dans l'Alliance (Nissan, Mitsu.), crise économique qui arrive etc...

Ca c'est le constat avec évidemment de gros changements stratégiques et organisationnels à la clé et à l'étude... Après il y aura des supputations diverses, peut-être des fuites dans la presse, des consultations des organes de représentation du personnel etc...
Di Méo je pense devra entériner tout çà (ou pas) je pense, ça m'étonnerait qu'avant même son arrivée les décisions soient prises, sinon ça n'aurait aucune sens et il risque de refuser de venir...
Donc Wait & See septembre en principe comme je l'ai écrit par ailleurs...

Et pour un éventuel et hypothétique scénario de cession d'Alpine, j'avais en réalité envisagé 2 options : PSA...ou des chinois !
Avatar du membre
par Manfred
#443445
Si cette hypothèse de fermeture ou vente de l'usine de Dieppe se confirme, je vois trois possibilités :
- abandon pure et simple de la marque alpine
- transfert de la production dans une autre usine ( où ?)
- revente de la marque et éventuellement de l'usine. Mais à qui ?
Avatar du membre
par Manfred
#443446
Jérôme P. a écrit :Bonne idée d'avoir ouvert ce topic dédié, les inquiétudes peuvent être légitiment fondées : Résultats en demi-teinte avec l'lnternational qui n'a pas décollé, situation très pré-occupante du groupe Renault et aussi de tous ses partenaires dans l'Alliance (Nissan, Mitsu.), crise économique qui arrive etc...

Ca c'est le constat avec évidemment de gros changements stratégiques et organisationnels à la clé et à l'étude... Après il y aura des supputations diverses, peut-être des fuites dans la presse, des consultations des organes de représentation du personnel etc...
Di Méo je pense devra entériner tout çà (ou pas) je pense, ça m'étonnerait qu'avant même son arrivée les décisions soient prises, sinon ça n'aurait aucune sens et il risque de refuser de venir...
Donc Wait & See septembre en principe comme je l'ai écrit par ailleurs...

Et pour un éventuel et hypothétique scénario de cession d'Alpine, j'avais en réalité envisagé 2 options : PSA...ou des chinois !

Di meo est certainement déjà dans les murs, sans vraiment y être.
Annonces le 29 mai....
par Jérôme P.
#443450
Manfred a écrit :
Jérôme P. a écrit :Bonne idée d'avoir ouvert ce topic dédié, les inquiétudes peuvent être légitiment fondées : Résultats en demi-teinte avec l'lnternational qui n'a pas décollé, situation très pré-occupante du groupe Renault et aussi de tous ses partenaires dans l'Alliance (Nissan, Mitsu.), crise économique qui arrive etc...

Ca c'est le constat avec évidemment de gros changements stratégiques et organisationnels à la clé et à l'étude... Après il y aura des supputations diverses, peut-être des fuites dans la presse, des consultations des organes de représentation du personnel etc...
Di Méo je pense devra entériner tout çà (ou pas) je pense, ça m'étonnerait qu'avant même son arrivée les décisions soient prises, sinon ça n'aurait aucune sens et il risque de refuser de venir...
Donc Wait & See septembre en principe comme je l'ai écrit par ailleurs...

Et pour un éventuel et hypothétique scénario de cession d'Alpine, j'avais en réalité envisagé 2 options : PSA...ou des chinois !

Di meo est certainement déjà dans les murs, sans vraiment y être.
Annonces le 29 mai....

Oui il peut y avoir des annonces à CT comme nombre de boites actuellement, mais ce ne sera pas les annonces stratégiques sur la stratégie sur les 3 ans qui viennent...
Avatar du membre
par Manfred
#443452
A mon avis, le sort d'alpine est déjà réglé.....
Avatar du membre
par Titophe64
#443454
La survie de la marque Alpine ne tient qu’à une seule chose : la rentabilité. Si actuellement les ventes d’A110 ne sont pas rentables à cause soit d’une cadence trop faible par rapport à l’attendu soit parce que le prix de vente ne le permet pas, il va falloir que Marinoff accouche d’un plan de retour à la rentabilité très rapide... sinon il va falloir qu’il se cherche un nouveau boulot !
Mais dans le plan d’économies de grande ampleur que recherche l’Alliance, la marque Alpine ne doit pas représenter grand chose... alors espérons que la marque survive.
Reste aussi la question des subventions octroyées par l’état pour relancer l’usine... est ce que les politiques vont faire pression de leur côté pour la sauver en argumentant « du retour sur investissement » ? Je n’y crois pas trop car dans ces cas, en général, les pouvoirs publiques ne peuvent pas faire grand chose...
Avatar du membre
par Manfred
#443455
Après, même rentable sur 2000 voitures par an, ça ne représente rien.....
par Jérôme P.
#443456
Manfred a écrit :Si cette hypothèse de fermeture ou vente de l'usine de Dieppe se confirme, je vois trois possibilités :
- abandon pure et simple de la marque alpine
- transfert de la production dans une autre usine ( où ?)
- revente de la marque et éventuellement de l'usine. Mais à qui ?


Option 1 : Possible bien évidemment mais c'est tout passer par pertes et profits et gérer çà dans la douleur et avec des conséquences au niveau du réseau qui a investi.

Option 2 : Est ce que ça réglerait vraiment et totalement le problème des coûts. L'A 110 est tout alu avec un atelier de ferrage spécifique et d'autres choses encore comme la peinture, des opérations manuelles etc.., si c'est transférer tout çà et le remettre autre part ça reviendrait à "recréer Dieppe" au sein d'un autre site...Intérêt limite de l'opération.

Optione 3 : Perso un scénario tout à fait plausible, les marques Automobiles passent de mains en mains, regardez l'histoire récente. Si elle est "vendable" Renault ne se privera pas de le faire car elle a une valeur c'est certain. Malgré son encore faible rayonnement International, ils ont reconstruit une base avec une bonne image. Ca vaut de l'argent.
De plus la marque Alpine au UK appartenait..à PSA (ex Roots/Sunbeam/Talbot/Chrysler Europe) vous souvenez peut-être des Sunbeam et Talbot Alpine). Renault a dépensé pour racheter cette marque à PSA.
Acheteurs potentiels ?
PSA, Pourquoi pas ? Ce constructeur est en forme, enfin espérons qu'il le reste. Le pôle Premium DS encore naissant mais ils semblent y croire et envisager le long terme, n'est pas positionné sur le même créneau, et même en envisageant que le mariage PSA-FCA aille au bout, ce serait un levier de synergies (avec Alfa par exemple) et de complémentarités produits et géographiques. Tavarès doit particulièrement bien connaitre le dossier...
Les Chinois, possible aussi ? Geely qui a déjà Lotus, Car Magazine envisageait cette hypothèse avec là encore des synergies...Mais ça peut être d'autres groupes, du moment qu'ils ont du fric..Gros risque qu'il ne reste rien chez nous en revanche...

Pour conclure il faut sortir d'un raisonnement classique "industrie automobile".
Dans de nombreux secteurs des groupes industriels ont de nombreuses marques avec chacune des positionnements différents, mais ont regroupé tous les moyens développement, plateformes produits, industriels et logistiques en amont, donc c'est quelque part le meilleur des 2 mondes d'un point de vue business : Apparence de diversité aux yeux des consommateurs, mais gestions produit et industrielle la plus massifié possible.
Dans l'automobile c'est que PSA réussit assez bien finalement avec Peugeot, Citroën, Opel et probablement une partie de FCA. Ils le font mieux que VW d'ailleurs.

Après reste toujours la possibilité de la vente de la marque...à un fabricant de lunettes (...) ou à la Venturi, mais là je ne m'attarderai même pas... :wink:
Modifié en dernier par Jérôme P. le 16-mai-2020 10:10, modifié 2 fois.
par Jérôme P.
#443459
Titophe64 a écrit :La survie de la marque Alpine ne tient qu’à une seule chose : la rentabilité. Si actuellement les ventes d’A110 ne sont pas rentables à cause soit d’une cadence trop faible par rapport à l’attendu soit parce que le prix de vente ne le permet pas, il va falloir que Marinoff accouche d’un plan de retour à la rentabilité très rapide... sinon il va falloir qu’il se cherche un nouveau boulot !
Mais dans le plan d’économies de grande ampleur que recherche l’Alliance, la marque Alpine ne doit pas représenter grand chose... alors espérons que la marque survive.
Reste aussi la question des subventions octroyées par l’état pour relancer l’usine... est ce que les politiques vont faire pression de leur côté pour la sauver en argumentant « du retour sur investissement » ? Je n’y crois pas trop car dans ces cas, en général, les pouvoirs publiques ne peuvent pas faire grand chose...

Dans le plan de départ avec des hypothèses maintenant optimistes vs la réalité, compte tenu des investissements de départ la rentabilité n'était pas attendu avant au moins 5 ans et cela m'avait été confirmé "en off" sans que l'on me donne des chiffres bien entendu lors de la visite usine, et en en parlant avec mon concessionnaire.
Alors là c'est encore plus illusoire à CT et encore moins le sujet, la question essentielle qui doit se poser chez Renault est vraiment de l'intérêt stratégique ou pas à LT..
par Tangleding
#443462
La vente de la marque Alpine je n'y crois pas, ça ne rapporterait rien. Et quel intérêt d'offrir un blason à un concurrent pour 3 kopecks ?

Je pense qu'il y a trois options dans la balance mais dans tous les cas Dieppe me semble condamné à terme.

1 - fermeture rapide et totale de Dieppe avec arrêt d'Alpine
2 - fermeture de Dieppe, avec maintien d'une partie musée et transfert de la production sur un site existant (le Mans ?) avec continuation et élargissement de la gamme avec un modèle grand public
3 - maintien de la production à dieppe jusqu'à la fin du 1er cycle de vie ou du cycle de vie complet de l'A110 puis fermeture avec maintien d'une partie musée (confiée à un prestataire) et recentrage des compétences sur un pôle RS avec Alpine rattaché officiellement à RS ?

Dieppe comme usine me semble condamnée par la direction. Reste à savoir ce qui sera décidé pour l A110 et pour Alpine.

L'interview de Marinoff à l argus me semble avoir été une tentative un peu désespérée de faire pencher la balance en faveur de Dieppe et du maintien de la marque.
par Jérôme P.
#443464
Tangleding a écrit :La vente de la marque Alpine je n'y crois pas, ça ne rapporterait rien. Et quel intérêt d'offrir un blason à un concurrent pour 3 kopecks ?

Je pense qu'il y a trois options dans la balance mais dans tous les cas Dieppe me semble condamné à terme.

1 - fermeture rapide et totale de Dieppe avec arrêt d'Alpine
2 - fermeture de Dieppe, avec maintien d'une partie musée et transfert de la production sur un site existant (le Mans ?) avec continuation et élargissement de la gamme avec un modèle grand public
3 - maintien de la production à dieppe jusqu'à la fin du 1er cycle de vie ou du cycle de vie complet de l'A110 puis fermeture avec maintien d'une partie musée (confiée à un prestataire) et recentrage des compétences sur un pôle RS avec Alpine rattaché officiellement à RS ?

Dieppe comme usine me semble condamnée par la direction. Reste à savoir ce qui sera décidé pour l A110 et pour Alpine.

L'interview de Marinoff à l argus me semble avoir été une tentative un peu désespérée de faire pencher la balance en faveur de Dieppe et du maintien de la marque.

Qu'est ce qui te dit que c'est " 3 Kopecks" ? :thinking:
Quant à des cessions de marques entre concurrents çà n'arrête pas, regardes l'actualité automobile des 5 dernières années !
Encore une fois il faut modifier votre modèle de pensée les gars, on est plus dans l'industrie automobile du siècle dernier ;)
Vous me semblez la connaitre bien mal l'industrie automobile actuelle...
Avatar du membre
par Manfred
#443465
Après, une marque qui est relancée depuis 3 ans, qui vend 2000 voitures par an, certes sur un marché de niche, avec des résultats à l'étranger très mauvais, et qui par ailleurs galère à trouver des investisseurs distributeurs hors de nos frontières,... Peut être 4 komecks.
par Tangleding
#443466
En l'état Alpine ne vaut rien.

FCA n'a pas réussi à vendre Alfa Romeo a un prix intéressant, d'où la fusion avec PSA.

Alpine tout seul ça vaut le prix d'une usine invendable car trop petite, et une marque dont la notoriété ne dépasse pas le cercle des passionnés et des nostalgiques, et essentiellement en France.

Tu n'en tireras pas grand chose en l'état, surtout avec une pince comme Tavares côté acheteur.

Par ailleurs quel intérêt pour PSA à l'heure de la fusion ?

La notoriété de Maserati et Alfa Romeo est très supérieure à celle d'Alpine et avec un positionnement moins problématique.
par ChronoGPS
#443469
Totalement d'accord avec Tangleding . D'autant que PSA à les plans de la 4C si il veulent refaire un coupé sportif, pourquoi irait-il acheter une marque comme Alpine avec autant de pièces propres à Renault. On parle pas d'un utilitaire ou d'une 106 qui peut être rebadgée à l'envie.
par Tangleding
#443471
Je pense cependant que ce serait une erreur pour Renault d'enterrer Alpine.

Ils peuvent encore sauver ce qu'ils ont réussi à faire en relançant Alpine : vendre une Renault à plus de 60.000€ de prix moyen, et sans remise.

Mais il ne faut pas se louper. Et il faut en avoir la volonté.
Avatar du membre
par Manfred
#443472
Je crois que ça n'est pas leur métier, ni leur volonté de faire du" sur mesure".
Ils s'orientent de plus en plus vers de la production de masse, des plateformes communes....
par ChronoGPS
#443474
Tangleding a écrit :Mais il ne faut pas se louper. Et il faut en avoir la volonté.


Vu la situation économique qui se profile à l'horizon la tentation de faire des tailles à la serpe risque d'être plus forte que la volonté de faire dans la chirurgie de précision...
par Tangleding
#443475
Manfred a écrit :Je crois que ça n'est pas leur métier, ni leur volonté de faire du" sur mesure".
Ils s'orientent de plus en plus vers de la production de masse, des plateformes communes....

Ce n'est pas incompatible. Voir Porsche.

Il faudrait consolider l A110 avec un partenariat, par exemple, et élargir la gamme avec un modèle à plus forte diffusion.

Pour moi la bonne solution c'est un pôle performance RS/Alpine. Établir RS comme un label propre et vendre carrément la berlinette Alpine « powered by RS», tout en engageant fortement l'électrification sportive de RS et d'Alpine. Et faire de ce pôle un bureau d'étude, un prestataire dans le domaine de l'automobile sportive.

Ça ressemble à ce qu'a initié Di Meo avec Cupra avant de quitter Seat/VAG.
Modifié en dernier par Tangleding le 16-mai-2020 11:23, modifié 2 fois.
par Tangleding
#443476
ChronoGPS a écrit :
Tangleding a écrit :Mais il ne faut pas se louper. Et il faut en avoir la volonté.


Vu la situation économique qui se profile à l'horizon la tentation de faire des tailles à la serpe risque d'être plus forte que la volonté de faire dans la chirurgie de précision...

C'est pour cela que j'ai évoqué la nécessité d'avoir la volonté de faire. Sans grande illusion sur ce qui adviendra.
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 48