Parlons Mécanique, chassis, carrosserie, pneus
Talk about Mechanics, chassis, body, tyres

Modérateurs : FARModérateurs, FARModérateur Nouvelle Alpine

Avatar du membre
par Six
#441039
Bonsoir à tous,

En cette période qui a la particularité de nous laisser un peu plus de temps libre chez soit que d'habitude, en cette fin d'après midi j'ai décidé de faire tourner les roues de mon Alpine une à une, après les avoir surélevées avec un cric et bien sur boite en position N et frein électrique désactivé.

Tout ça dans le but de me rendre compte par moi même des frottements plaquette/disque qu'il me semblait entendre à basse vitesse car un technicien Alpine l'avait bien déjà monté sur un pont à ma demande, mais sans que je puisse y assister, et me l'avait ramenée en me signifiant qu'effectivement, il y avait un petit frottement à l'arrière mais que l'autre Alpine de la concession faisant la même chose ça devait être normal... :thinking:

Résultat de l'observation donc:

Pour chacune des roues avant, elles effectuent bien, une fois lancée à la main en utilisant les rayons des jantes , plusieurs tours librement avant de s’arrêter, un léger frottement audible plaquette/disque ce faisant entendre tout le long.

Par contre pour chacune des roues arrières, en utilisant la même procédure, elles effectuent à peine un demi tour et les frottements plaquettes/disques sont plus importants et plus audibles ! :shock:

Alors certes les roues arrières sont "reliées" au moteur, mais la boite étant en neutre, l'ensemble doit donc être ''désaccouplé' des roues arrières lors de ce lancé, j'espère ne pas écrire de bêtise mécanique ? :thinking:

Et si les roues arrières ne sont pas soumises à plus de frottements que les roues avants, alors cela semblerait signifier qu'il y a quand même un gros problème de frottement avec les freins arrières.

Parmi vous, certains ont ils déjà, ou pourraient ils faire la même vérification pour comparer ?
Si c'était le cas cela signifierait que je ne suis pas un cas isolé...

J'avais d'ailleurs déjà rendez vous pour résoudre les bruits d'échappement (voir le sujet "un canari dans le moteur") et je vais donc aussi leur demander de réexaminer mais cette fois sérieusement cette histoire de frottement de plaquettes arrières.

Bref, j'attend vos réponses pour pouvoir comparer et pousser mon centre Alpine à trouver une solution/amélioration ainsi qu'à faire remonter le problème, car c'est quand même un comble d’être en permanence légèrement freiné...sur une sportive aussi prometteuse ! :drive:
par L'Andégave
#441060
Six a écrit :Alors certes les roues arrières sont "reliées" au moteur, mais la boite étant en neutre, l'ensemble doit donc être ''désaccouplé' des roues arrières lors de ce lancé, j'espère ne pas écrire de bêtise mécanique ?
Ben, euh, si un peu quand même… :roll:
Même si la boite est au point mort, tourner une roue va devoir entrainer en rotation le différentiel, l'arbre secondaire, les pignons de l'arbre primaire qui vont tourner sur l'arbre primaire qui lui reste fixe etc.
Même avec une huile de boite raisonnablement fluide, il y aura inévitablement plus de frottements que pour une roue AV.
Avatar du membre
par Six
#441066
L'Andégave a écrit :
Six a écrit :Alors certes les roues arrières sont "reliées" au moteur, mais la boite étant en neutre, l'ensemble doit donc être ''désaccouplé' des roues arrières lors de ce lancé, j'espère ne pas écrire de bêtise mécanique ?
Ben, euh, si un peu quand même… :roll:
Même si la boite est au point mort, tourner une roue va devoir entrainer en rotation le différentiel, l'arbre secondaire, les pignons de l'arbre primaire qui vont tourner sur l'arbre primaire qui lui reste fixe etc.
Même avec une huile de boite raisonnablement fluide, il y aura inévitablement plus de frottements que pour une roue AV.


Ah d'accord, j'ai consulté les schémas techniques, effectivement, au temps pour moi.

Je serai quand même intéressé par les observations de ceux qui referont la même expérience que moi car il m'a semblé quand même entendre plus de frottements plaquettes/disque aux roues arrières qu'aux roues avant.
par L'Andégave
#441107
J'y prêterai attention dès que j'aurai l'occasion de mettre ma voiture sur un pont.
Mais pour aller dans ton sens, je constate que :
- j'entends parfois en roulage des petits couinements de plaquettes qui me semblent venir de l'arrière
- les jantes AR se salissent (poussière de freins) largement aussi vite que les AV, alors que logiquement elles devraient se salir moins vite. Je précise : sur des roulages calmes, sans intervention de l'ESP ni de l'anti-patinage.
Bon après, sur des freins à disques, vu le phénomène employé pour le retour des plaquettes suite à un freinage, il est plus ou moins inévitable d'avoir des frottements plaquette / disque.
par Duge
#441143
J'ai mis ma voiture sur chandelles aujourd'hui car j'ai toujours un peu de résidu de plaquettes qui fait du bruit et je voulais voir si ça ne venait pas aussi de l’arrière.
Auto sur chandelles, moteur coupé la résistance des roues est tout à fait normale, la transmission freine un peu la roue et de façon tout à fait normale, les plaquettes lèchent légèrement.
J'ai ensuite mis le moteur en route et fait des tests de freinage avec les roues ar en 7 ème vitesses jusqu'à 170 km/h,( le compteur est pris sur les roues arrières) et rien d'anormal au freinage.

A noter qu'il faut fermer la porte pour que les roues soient entraînées, portière ouverte il y a une sécurité qui rend l'accélérateur inopérant.
J'ai repassé mes disques avant au papier de verre plus gros, j'ai remis pour voir mes plaquettes d'origine et c'est mieux.
A la prochaine sortie circuit je mets des plaquettes plus radicales, les Ferrodo 3.2 ou un truc comme ça.

Pour info les plaquettes arrières d'origine sont à peine entamées.
par Duge
#441145
Sinon 2 autres remarques:
- hier je suis rentré du boulot par les petites routes (130 kms) souvent très mauvaises, franchement même si les KW sont plus durs, jamais mais quand ça swinguait dans tous les sens l'auto n'a décollé ou est devenue dangereuse car suspensions trop dures. Faut arrêter de se prendre le chou avec ça, ça reste une Alpine polyvalente. on peut toujours rouler vite dans les bosses sans crainte.
- aujourd’hui j'ai fait un test sur route (en allant au supermaché :D ) et avec l'ESP que je coupe toujours l'auto est franchement casse burne. Au moindre rond point ca coupe l'accélération, impossible de glisser même en mode sport. Je ne sais pas comment vous faites mais avec cet ESP ce n'est plus une Alpine ...
par Magnum21
#441149
Sur route m étant calmé je ne peux rien dire sur l ESP . Par contre sur circuit donc en mode track, je n ai pas essayé en mode sport sur circuit ,l ESP est permissif et on arrive à glisser et à la mettre à 180 .
par Jérôme P.
#441199
Duge a écrit :Auto sur chandelles,........
......J'ai ensuite mis le moteur en route et fait des tests de freinage avec les roues ar en 7 ème vitesses jusqu'à 170 km/h,( le compteur est pris sur les roues arrières)...

Sacré courage (ou inconscience ?) de faire çà, perso je ne m'y risquerais pas, tu parles vraiment de simples chandelles du commerce ? On chauffe des autos de course sur chandelles ou sur vérins certes, mais je suppose que ce sont des dispositifs plus sécurisés.

Sinon un piège tout bête où je me suis fait avoir une fois : après avoir démonté les roues de mon Spyder 981 pour faire un swap mes roues de piste/mes roues de route et souffler disques et étriers, je fais tourner l'ensemble disques/moyeux et entends des bruits de frottement plaquettes sur disques dont j'ai essayé, en vain, de trouver l'origine.... :wink:
Tout concentré à ma tâche j'avais tout simplement oublié que les disques sont plaquées en place sur les moyeux par les boulons de roues serrés au bon couple...
Donc évidemment roues remontées tout allait bien, mais j'ai perdu 15 mns à rechercher les causes d'un problème qui n'existait pas...

J'ai bien compris à priori que les tests de Six ci-dessus ont ėté faits roues en place, mais je voulais quand même le mentionner, et du coup de rappeller de vérifier aussi en 1er lieu le bon et homogène couple de serrage des roues.
Avatar du membre
par Six
#441221
Jérôme P. a écrit :
Duge a écrit :Auto sur chandelles,........
......J'ai ensuite mis le moteur en route et fait des tests de freinage avec les roues ar en 7 ème vitesses jusqu'à 170 km/h,( le compteur est pris sur les roues arrières)...

Sacré courage (ou inconscience ?) de faire çà, perso je ne m'y risquerais pas, tu parles vraiment de simples chandelles du commerce ? On chauffe des autos de course sur chandelles ou sur vérins certes, mais je suppose que ce sont des dispositifs plus sécurisés.

Sinon un piège tout bête où je me suis fait avoir une fois : après avoir démonté les roues de mon Spyder 981 pour faire un swap mes roues de piste/mes roues de route et souffler disques et étriers, je fais tourner l'ensemble disques/moyeux et entends des bruits de frottement plaquettes sur disques dont j'ai essayé, en vain, de trouver l'origine.... :wink:
Tout concentré à ma tâche j'avais tout simplement oublié que les disques sont plaquées en place sur les moyeux par les boulons de roues serrés au bon couple...
Donc évidemment roues remontées tout allait bien, mais j'ai perdu 15 mns à rechercher les causes d'un problème qui n'existait pas...

J'ai bien compris à priori que les tests ci-dessus ont ėté faits roues en place, mais je voulais quand même le mentionner, et du coup de rappeller de vérifier aussi en 1er lieu le bon et homogène couple de serrage des roues.
Est ce comme çà que tu as procédé Six ?


En fait, je n'ai jamais démonté mes roues sur l'Alpine, c'est donc le montage et le serrage d'origine, me contentant juste d'utiliser un cric et de les lancer à la main en prenant appui sur les rayons de la jante.

Qu'il y ait de léger frottements plaquettes/disques c'est inévitable je le conçois, mais ce qui me surprend c'est la grande différence entre une roue avant qui peut effectuer, malgré ce léger frottement, plusieurs tours une fois lancée alors qu'une roue arrière lancée dans les mêmes conditions n'effectue qu' à peine un seul demi tour ! :shock:

J'ai refait hier cette "expérience" avec le Scenic 4 familial récent (moins de 20 000 km), roues jamais démontées, muni lui aussi d'un frein à main électrique.

Et alors, même si l'on entend aussi de léger frottements, aussi bien les roues arrières que les roues avant effectuent elles aussi plusieurs tours avant de s’arrêter. Et de plus, sur le Scenic, la différence de frottement et de tours effectués entre roue arrière et roue avant est minime.

Comparaison n'est pas forcément raison bien sur, mais tout cela m'intrigue quand même beaucoup.

Après, ce phénomène ne touche pas forcement toutes les Alpine, celle de Dan 93160, munie également des gros freins, que j'ai pu essayer ne présentait pas de bruit de bruits de frottement audibles à basse vitesse. Au contraire de l'A 110 S de la concession que j'ai également pu réessayer, qui se faisait entendre vitres baissées à basse vitesse, dès le départ et de manière indiscutable et même plus fortement que sur la mienne, ce que le vendeur qui m'accompagnait n'a pu que reconnaître.

Une dernière précision, mon Alpine a presque 4000 km et n'a jamais encore fait de circuit, mais après une balade "dynamique" ce bruit de frottement arrière s'entend encore plus distinctement. C'est pour cela que je veux tirer cette histoire au clair avant d'aller sur circuit, pour que la concession ne soit pas tentée d'en profiter pour se défausser.

C'est aussi pour cela que ça m'intéresse que l'on puisse comparer nos Alpine sur ce point, et que je puisse faire remonter au plus vite ce problème à ma concession quand je la leur laisserai comme c'est prévu dès la reprise, pour examen approfondi.
par Duge
#441240
J’ai des chandelles normales mais quand tu mets un coup de gaz en 7 le compteur monte instantanément et tout est tellement bien équilibré que si le compteur ne marquait pas 170 tu ne t’en rendrais même pas compte.
Zéro bruit’ zéro vibration.
D’ailleurs au freinage la vitesse tombe de suite justement car il y a très peu d’énergie emmagasinée.
Que veut il qu’il arrive?
Je ne suis pas un fou dingue :D
par Duge
#441261
JPRacing a écrit :Je ne suis pas un fou dingue .... Alors la ... tu t'avances :lol:

Mais t'inquiète :bienvenue t'es pas seul :D

:) :) :)

J’imagine la peur de l’auto à friction, l’auto tombe au sol et saute chez le voisin en planant au dessus de la haie :D :D :D
par Magnum21
#441269
Duge a écrit :J’ai des chandelles normales mais quand tu mets un coup de gaz en 7 le compteur monte instantanément et tout est tellement bien équilibré que si le compteur ne marquait pas 170 tu ne t’en rendrais même pas compte.
Zéro bruit’ zéro vibration.
D’ailleurs au freinage la vitesse tombe de suite justement car il y a très peu d’énergie emmagasinée.
Que veut il qu’il arrive?
Je ne suis pas un fou dingue :D

C est une pratique très fréquente dans les stands en course
par Jérôme P.
#441273
Duge a écrit :
JPRacing a écrit :Je ne suis pas un fou dingue .... Alors la ... tu t'avances :lol:

Mais t'inquiète :bienvenue t'es pas seul :D

:) :) :)

J’imagine la peur de l’auto à friction, l’auto tombe au sol et saute chez le voisin en planant au dessus de la haie :D :D :D

C'est à peu près çà, YT est plein d'acrobaties involontaires de ce genre, en général c'est vrai plutôt des russes ayant posé leur vieille Lada sur des parpaings et mis la boite en prise...;)
Avatar du membre
par Didier91
#441770
Six > :hello:
C'est aussi pour cela que ça m'intéresse que l'on puisse comparer nos Alpine sur ce point, et que je puisse faire remonter au plus vite ce problème à ma concession quand je la leur laisserai comme c'est prévu dès la reprise, pour examen approfondi.

ma réponse est toujours la suivante comme je te l'avais exprimé lors du petit rassemblement en foret de st germain en février dernier : les plaquettes arrières lèchent les disques en conditions de vitesses plutôt réduite, on entends bien le bruit de frottement lors du passage entre des murs ou des véhicules gares par exemple , et je confirme que les disques arrières sont plus chaud en température que les avant en conditions normale , de plus les jantes arrières comportent toujours plus de résidus de plaquettes que les avant . par contre sur de longs parcours autoroutiers je n'ai pas constaté de différence de température entre les 4 disques , donc peut etre normal en conclusion , je l'avais également signalé lors du rappel pour la cartographie en octobre , je dois effectué la révision de la première année lorsque le centre pourra recevoir les clients , je reposerai la question dans ce sens
Avatar du membre
par Six
#441773
Didier91 a écrit :Six > :hello:
C'est aussi pour cela que ça m'intéresse que l'on puisse comparer nos Alpine sur ce point, et que je puisse faire remonter au plus vite ce problème à ma concession quand je la leur laisserai comme c'est prévu dès la reprise, pour examen approfondi.

ma réponse est toujours la suivante comme je te l'avais exprimé lors du petit rassemblement en foret de st germain en février dernier : les plaquettes arrières lèchent les disques en conditions de vitesses plutôt réduite, on entends bien le bruit de frottement lors du passage entre des murs ou des véhicules gares par exemple , et je confirme que les disques arrières sont plus chaud en température que les avant en conditions normale , de plus les jantes arrières comportent toujours plus de résidus de plaquettes que les avant . par contre sur de longs parcours autoroutiers je n'ai pas constaté de différence de température entre les 4 disques , donc peut etre normal en conclusion , je l'avais également signalé lors du rappel pour la cartographie en octobre , je dois effectué la révision de la première année lorsque le centre pourra recevoir les clients , je reposerai la question dans ce sens


A priori, je dois leur laisser mon Alpine la semaine du 18 mai, je te tiendrai au courant car suite au post #441221 après mes "tests", cela est à la fois déplaisant par rapport au bruit mais aussi et surtout dommage pour la perte de dynamisme à basse vitesse, et cela je le ressens aussi en comparaison à mes autres véhicules qui n'ont pas ce problème justement.

Et encore j'ai effectué ces tests de "tournage de roues" disques et plaquettes à température ambiante mais dès la reprise je les ferai après une sortie "sportive" pour en confirmer l'influence, car je les entends encore plus distinctement dans ces conditions.
Avatar du membre
par Burnout
#442471
Et il y en a qui ont pensé au moteur qui est situé derrière?

les zones principales de debourage de l'air qui traverse le compartiment moteur sont les passages de roues.

Sur un roulage doux les freins avants sont ventilé par l'air exter donc environ tes 9 deg et les roue ar par de l'air rechauffé par le moteur. avoir au final 12° de plus me parait pas du tout aberrant
sans oublier le fait que traditionnellement la ventillation des freins à l'avant est globalement plus facile à assurer qu'à l'arrière.
bref entre 9 et 21° ca me parait parfaitement coherent compte tenu de ton roulage.

Pour ce qui est du frottement de roue évidement les roues ar continuent d’entraîner les trans et les arbres de sortie de boite donc heureusement que ca frotte plus sinon il faudrait s’inquiéter de l'etat des roulements de boite ou du palier relais.

Enfin un ordre de grandeur de freins qui frottent trop c'est quand on a du mal à la faire tourner à la main roue levée. faites un petit tour en centre de CT pour voir qu'une roue d'auto ne tourne pas comme une roue de velo quand on la ''lance'' à la main, c'est meme un critère pour juger de la santé des rlmt de roues trop libre et donc en fin de vie.
Avatar du membre
par Six
#442479
Burnout a écrit :Et il y en a qui ont pensé au moteur qui est situé derrière?

les zones principales de debourage de l'air qui traverse le compartiment moteur sont les passages de roues.

Sur un roulage doux les freins avants sont ventilé par l'air exter donc environ tes 9 deg et les roue ar par de l'air rechauffé par le moteur. avoir au final 12° de plus me parait pas du tout aberrant
sans oublier le fait que traditionnellement la ventillation des freins à l'avant est globalement plus facile à assurer qu'à l'arrière.
bref entre 9 et 21° ca me parait parfaitement coherent compte tenu de ton roulage.

Pour ce qui est du frottement de roue évidement les roues ar continuent d’entraîner les trans et les arbres de sortie de boite donc heureusement que ca frotte plus sinon il faudrait s’inquiéter de l'etat des roulements de boite ou du palier relais.

Enfin un ordre de grandeur de freins qui frottent trop c'est quand on a du mal à la faire tourner à la main roue levée. faites un petit tour en centre de CT pour voir qu'une roue d'auto ne tourne pas comme une roue de velo quand on la ''lance'' à la main, c'est meme un critère pour juger de la santé des rlmt de roues trop libre et donc en fin de vie.


Justement, c'est le fait que ma précédente voiture soit comparable qui m'a fait m'interroger, remarquant moi aussi les mêmes symptômes.

Comme je l'ai déjà écrit, sur mon précédent Porsche Cayman 981 pdk, de moins de 10 000 km, je n'avais ni ces légers bruits de frottements venant des

freins arrières vitre ouverte à basse vitesse, ni non plus ce léger ralentissement "supplémentaire" en mode roue libre horizontal toujours à basse vitesse.

Si certains ici qui possèdent actuellement l'Alpine et un Cayman/Boxster voulaient bien faire cette comparaison de "lancé" de roue arrière, cela pourrait être instructif.

D'ailleurs, Jérôme P. si tu me lis. :hello:

Pour rappel, une fois lancée sur la mienne, elle fait à peine un demi tour avec un bruit prononcé de frottement plaquette/disque.
Avatar du membre
par Six
#442503
Duge a écrit :Un Cayman est une traction avant :D :D :D


Pas sur de comprendre ton humour si cela en est... :roll:

Car Boxster et Cayman de toutes générations sont bien sur des propulsions à moteur central arrière.