Parlons Mécanique, chassis, carrosserie, pneus
Talk about Mechanics, chassis, body, tyres

Modérateurs : FARModérateurs, FARModérateur Nouvelle Alpine

par Duge
#442505
Six a écrit :
Duge a écrit :Un Cayman est une traction avant :D :D :D


Pas sur de comprendre ton humour si cela en est... :roll:

Car Boxster et Cayman de toutes générations sont bien sur des propulsions à moteur central arrière.

En marche arrière ce sont des tractions :D
Avatar du membre
par Six
#442506
Duge a écrit :
Six a écrit :
Duge a écrit :Un Cayman est une traction avant :D :D :D


Pas sur de comprendre ton humour si cela en est... :roll:

Car Boxster et Cayman de toutes générations sont bien sur des propulsions à moteur central arrière.

En marche arrière ce sont des tractions :D


"Errare humanum est, perseverare diabolicum est" :mrgreen: :wink:
par Duge
#442521
Ça manque d'humour et de second degré ici parfois.
Vous pensez vraiment que je crois qu'un Cayman est une TA , vraiment ....
Vous avez déjà vu une TA chez Porsche? :shock:

Bon allez, y a plus grave dans la vie, surtout en ce moment :wink:
par Mackie07
#442537
Duge a écrit :Ça manque d'humour et de second degré ici parfois.
Vous pensez vraiment que je crois qu'un Cayman est une TA , vraiment ....
Vous avez déjà vu une TA chez Porsche? :shock:

Bon allez, y a plus grave dans la vie, surtout en ce moment :wink:


Oui Cayenne ou Macan... :mrgreen:
Avatar du membre
par Burnout
#442776
Sur Speedster, la difference est plus de visible
roue avant easy to turn, roue ar on sent bien que lon entraîne cardan differential et arbre secondaire et ca ne tourne pas du tout pareil.
Idem mais à l'inverse sur une traction
Les roues ar qui roulent assez librement mais les roues avants qui sont 10 fois plus frottantes.

Le lechage de frein est plutot rassurant: pas de jeu excessif à l'attaque du freinage et une course pédale contenue
La guerre contre le CO2 incite à avoir des freins très relâché mais avec le désavantage d'avoir parfois bcp de course morte à l'appuie pédale.
Enfin pour avoir deja changé des freins grippés, la roue meme pendante a du mal à tourner en forcant à la main.
On en reste très loin.
Avatar du membre
par Six
#443332
Burnout a écrit :Sur Speedster, la difference est plus de visible
roue avant easy to turn, roue ar on sent bien que lon entraîne cardan differential et arbre secondaire et ca ne tourne pas du tout pareil.
Idem mais à l'inverse sur une traction
Les roues ar qui roulent assez librement mais les roues avants qui sont 10 fois plus frottantes.


Comme je l'ai déjà écrit, j'ai testé dans les mêmes conditions un Scenic 4 récent, et il n'y avait qu'une légère différence entre roue avant et roue arrière, chacune tournant assez librement avec un très léger frottement disque/plaquette, inévitable bien sur.

De plus pour comparer avec mon Cayman 981 S, je n'ai JAMAIS entendu les plaquettes d'origines lécher les disques, y compris après les avoir faites changer par des neuves, ni même quand je revenais d'un track day.

Hier encore après une simple sortie "sportive" en mode track tout du long, même constat de bruit de léchage arrière au retour et de disques arrières plus "brûlants" qu'à l'avant et tournant difficilement à la main.

Et j'imagine aussi difficilement que les équipes d'Alpine aient fait la chasse au poids pour obtenir le maximum de dynamisme et dans le même temps n'aient pas cherchées à minimiser ce type de frottement interne, bien réel à chaud sur la mienne.
Alors durant un track day je préfère ne même pas l'imaginer ! :thinking:

De toutes façons, rendez vous est pris pour mercredi prochain à mon centre et j'insisterai bien pour qu'ils cherchent une véritable solution plutôt que de me dire que "ça doit être normal car c'est aussi présent sur l' A110 S de la concession", et même en pire pour l'avoir conduite ! :shock:
par Toine77
#444322
Burnout a écrit :Et il y en a qui ont pensé au moteur qui est situé derrière?

les zones principales de debourage de l'air qui traverse le compartiment moteur sont les passages de roues.

Sur un roulage doux les freins avants sont ventilé par l'air exter donc environ tes 9 deg et les roue ar par de l'air rechauffé par le moteur. avoir au final 12° de plus me parait pas du tout aberrant
sans oublier le fait que traditionnellement la ventillation des freins à l'avant est globalement plus facile à assurer qu'à l'arrière.
bref entre 9 et 21° ca me parait parfaitement coherent compte tenu de ton roulage.

Pour ce qui est du frottement de roue évidement les roues ar continuent d’entraîner les trans et les arbres de sortie de boite donc heureusement que ca frotte plus sinon il faudrait s’inquiéter de l'etat des roulements de boite ou du palier relais.

Enfin un ordre de grandeur de freins qui frottent trop c'est quand on a du mal à la faire tourner à la main roue levée. faites un petit tour en centre de CT pour voir qu'une roue d'auto ne tourne pas comme une roue de velo quand on la ''lance'' à la main, c'est meme un critère pour juger de la santé des rlmt de roues trop libre et donc en fin de vie.


6000km après mon premier post, mes freins vont bien. Je vais comparer avec mon Elise une fois qu'elle revient chez moi avec son nouveau chassis, juste par curiosité.
par Jérôme P.
#444554
Pour répondre à Six qui m'a aussi envoyé un MP à ce sujet :

Le WE dernier j'ai démonté les roues de mon Spyder pour faire la permutation roues piste - roues route.
J'en ai profité pour faire le test de la roue lancée à la main, AV et AR (côté "roue libre" en dépit du différentiel autobloquant).

Et bien dans les 2 cas, en lançant la roue fort sur 1/2 tour, elle tourne sur à peu près....1/2 tour supplémentaire !
Donc oui, même sur Porsche il y a du léchage de plaquettes (audible lors du test), diverses résistances au roulement etc...

On est bien loin d'une roue de vélo qui tourne très librement, mais sur une voiture ces petits frottements sont insignifiants en termes d'énergie perdue...
Et comme Burnout je pense aussi que sur ces voitures sportives les étriers (des Brembo dans les 2 cas :wink: ) sont conçus pour que les plaquettes "au repos" soient en fait au plus près de leur position d'attaque du disque pour la meilleure réactivité au freinage.
D'ailleurs je ne sais plus quelle voiture (Mercedes ?) a les plaquettes qui se rapprochent du disque et les lèchent par temps de pluie afin de les sécher et d'être au plus près des disques.

De plus je me suis baladé ce matin avec ma Pure, et à faible vitesse dans une rue bordée de murs par exemple j'entends bien aussi les plaquettes frotter un peu contre les disques. Pour tout dire je n'y avais jamais prêté attention et ça ne m'inquiète pas plus que çà, je pense que c'est normal au vu des explications données plus haut et de la conception des étriers Brembo.

Au final, perso je ne me prendrais donc pas trop la tête avec çà, sauf si tu entends un couinement permanent bien sûr ! :drink:
Avatar du membre
par Six
#444629
Jérôme P. a écrit :
De plus je me suis baladé ce matin avec ma Pure, et à faible vitesse dans une rue bordée de murs par exemple j'entends bien aussi les plaquettes frotter un peu contre les disques. Pour tout dire je n'y avais jamais prêté attention et ça ne m'inquiète pas plus que çà, je pense que c'est normal au vu des explications données plus haut et de la conception des étriers Brembo.

Au final, perso je ne me prendrais donc pas trop la tête avec çà, sauf si tu entends un couinement permanent bien sûr ! :drink:


Merci pour ta réponse détaillée Jérôme, :drink:

Pour ma part, le léchage prononcé à chaud sur la mienne audible jusqu'à environ 40 km/h est quand même vraiment désagréable vitre ouverte je trouve, surtout en cas de balade en ville l'été "à la cool".

Sachant que l'on entendait pas celle de Daniel alias "Dan 93 160" quand nous l'avions testée dans les mêmes conditions .

De plus en la laissant à mon centre pour examen, ils ont convenu que les rayures présentes sur mes disques arrières (et rien sur l'avant) n'étaient déjà pas normales et qu'ils allaient transmettre à Alpine.

Peut être juste un défaut isolé ou une question de réglage/ajustement sur la mienne...

Verdict mardi.
Modifié en dernier par Six le 24-mai-2020 19:15, modifié 1 fois.
Avatar du membre
par Six
#445438
Finalement après neuf jours d'immobilisation, petit bilan de la prise en garantie:

- changement de l'échappement sport à cause d'"un colibri dans le moteur" ainsi que le changement d'une mousse acoustique qu'ils ont trouvé "un
peu écrasée".

- changement des comodos après détection d'un bruit "quand celui de droite est utilisé roues braquées" m'a t on expliqué.
Avec au passage probablement une mise à jour, car maintenant en mode nuit le fond de l'écran bleu devient constellé d'étoiles.

- resserrage d'une poignée de porte, en rapport au démontage/montage de mes contreportes "Pardini" lors de la livraison.

- changement disques/plaquettes arrières, pour le bruit de léchage audible et leur aspect bien plus rayé qu'à l'avant. :thinking:

Sur ce dernier point, je vais évidemment devoir attendre la fin du rodage pour voir si cela change concrètement quelque chose à la situation.


En guise de conclusion provisoire, je tiens à saluer l'écoute et le dynamisme de la concession de Brie pour la prise en charge de tout cela. :)
Avatar du membre
par Six
#446427
Comme annoncé et maintenant que j'ai effectué plus de 850 km en une semaine, dont la dernière partie en conditions "sportives", voici mes impressions après le changement disques et plaquettes arrières:

Et bien après divers tests de roulage au point mort, la différence est notable et je peux affirmer que je n'ai plus ce léger freinage résiduel qui m'a tant intrigué ! :D

La différence "au toucher" de températures entre disques arrières et avant est maintenant bien moindre lors de roulages comparables.

Cependant le léchage des plaquettes arrières est encore audible mais légèrement moindre également, me semble-t-il.

Après avoir discuté avec le technicien qui s'en était chargé, celui ci m'a dit avoir envoyé plaquettes et disques chez Alpine pour examen vu l'aspect anormalement rayés de ces derniers, mais n'avoir pas de retour pour l'instant.

Il m'a aussi indiqué avoir effectué le rodage disques/plaquettes en suivant la procédure prévue lors d'un long essai.

Quant à la cause du problème mystère donc:

Défaut plaquettes et/ou disques ?

Procédure de réglage du frein à main électrique non effectuée lors de la pose en usine, comme cela est déjà parfois arrivé ai-je pu lire, sur d'autres modèles ?

En tous cas, je vais pouvoir aller maintenant enfin retrouver la piste l'esprit tranquille ! :wink:
Modifié en dernier par Six le 07-juin-2020 17:11, modifié 2 fois.